Le « noyau dur » du militantisme basque